Conflit RDC-Rwanda: Les États Unis, la France, la Belgique et le Royaume-Uni appellent à la cessation de tout soutien extérieur au M23

Dans un communiqué conjoint publié ce vendredi 18 novembre, les États Unis, la France, la Belgique et le Royaume-Uni appellent à la cessation de tout soutien extérieur aux groupes armés dont le M23. En outre, ils appellent le M23 à se retirer immédiatement des localités occupés dans l’Est de la RDC et à mettre fin à toute activité violant le droit international.

« Les États-Unis et les envoyés spéciaux de la Belgique, de la France et du Royaume Uni pour la région de grand lac condamnent dans les termes les plus vifs l’avancée continue en République Démocratique du Congo de l’armée illégale et sanctionnée par les Nations unies intitulée mouvement du 23 mars (…) », ont-ils déclaré.

Pour ces nations de l’occident, la reprise de violence depuis le 20 octobre dernier dans certaines localités du Nord-Kivu sape les efforts de paix et entraîne un accroissement de l’insécurité ainsi que de la souffrance humaine.

Par ailleurs, les États Unies, la France, la Belgique et le Royaume-Uni disent réaffirmé leur soutien aux processus diplomatiques régionaux notamment celui de Luanda et de Nairobi qui selon eux, promeuvent la désescalade et créent les conditions de paix durable.

En même temps, Ces grandes “puissances” exhortent les pays de la région à faire de leur mieux pour une reprise immédiate des consultations concrètes permettant de baisser la tension actuelle dans l’Est du pays.

Chris Kalu