Conflit Teke et Yaka à Kwamouth : Au moins 11 000 déplacés enregistrés au Kwilu dont 2.949 à Bandundu-ville

94

Au moins 11 000 déplacés, venus du territoire de Kwamouth, dans la province de Maï-ndombe, fuyant les affrontements meurtriers entre les Teke et Yaka ont été recensés dans la province du Kwilu.

D’après le directeur de cabinet du commissaire général en charge des actions humanitaires au Kwilu, Jérémie Bikele, du 20 août au 17 septembre 2022, 11 901 déplacés ont été enregistrés au Kwilu, repartis dans deux sites.

« (…) Nous avons enregistré 11 901 déplacés dans la province du Kwilu dont 2.949 à Bandundu-ville et 8.954 déplacés qui sont dans le secteur wamba et le secteur kwango-kasaï dans le territoire de Bagata. Dans le secteur wamba, il y a des déplacés qui sont basés au village Misay, fasila, fambondo, fatundu, kimbay, muwe,…, en attendant les appuis qui peuvent permettre à rejoindre leurs milieux d’origine« , a-t-il fait savoir

S’agissant de la prise en charge de ces déplacés, ce cadre du commissariat provincial des actions humanitaires a indiqué que le gouvernement provincial du Kwilu continue d’apporter son assistance en vivres et non vivres à ces déplacés

« Pour ceux qui sont sur place à Bandundu, le gouvernement provincial, par l’impulsion de son excellence le Gouverneur Willy Itsundala Asang a pu apporter l’appui en vivres et non vivres auprès des déplacés qui sont regroupés dans un site aménagé au marché malebo« , a-t-il ajouté

Il a en outre lancé un appel aux différents partenaires afin de venir en aide à ces déplacés.

La situation sécuritaire dans le territoire de Kwamouth demeure tendue malgré l’intervention des chefs coutumiers dépêchés par le président de la République. Récemment, deux personnes ont été enlevées par les assaillants armés au village camp-banku sur la nationale n°17 où le trafic demeure suspendu par les autorités du kwilu suite à l’insécurité

Patrick Matanga