Conflit Teke – Yaka: « La situation d’insécurité à Kwamouth gagne les contrées environnantes» (Martin Fayulu)

137

Dans un message adressé au peuple congolais ce lundi 19 septembre 2022, le président de l’ECIDE, Martin Fayulu alerte sur le fait que le conflit interethnique entre les peuples Teke et Yaka à Kwamouth au Mai ndombe, gagne les contrées environnantes.

«Selon plusieurs témoignages, la situation d’insécurité à Kwamouth que j’ai dénoncé dans mes messages du 24 août et 05 septembre derniers évoluent dangereusement vers la catastrophe, en gagnant les contrées environnantes», lit-on dans son message.

Toute en dénonçant la présence de personnes étrangères dans la région de Kwamouth, l’opposant congolais ne cesse de soupçonner une main noire derrière ce conflit ayant occasionné plusieurs morts et de dégâts matériels importants.

«Il y a effectivement quelque chose d’anormal dans cette situation et beaucoup d’indices semblent nous orienter vers une opération structurée et commanditée de déstabilisation de notre pays, car certains villageois confirment la présence des personnes étrangères dans cette région. Il y a une main noire derrière cet acte ignoble», déplore Martin Fayulu.

Pour lui, la situation à Kwamouth expose davantage la République Démocratique du Congo vers la balkanisation, aussi elle ouvre un nouveau front d’insécurité dans la partie Ouest de la RDC.

De ce fait, Martin Fayulu invite les forces armées congolaises et la police nationale de se déployer en masse dans le territoire de Kwamouth et ses environs afin de mener des opérations de ratissage pour déloger les tueurs. Et aux autorités compétentes de faire la lumière sur la destination des bourreaux venus d’ailleurs, ayant élu domicile dans les provinces de Mai ndombe, Kwango et Kwilu.

Chris Kalu