Conflit Yaka et Teke : Les chefs traditionnels de Kwamouth sommés de rester à Kinshasa « jusqu’à ce qu’ils se mettent d’accord »

97

Les chefs traditionnels du territoire de Kwamouth dans la province de Maï-Ndombe reçus le samedi 17 septembre par Félix Tshisekedi ont été sommés de rester à Kinshasa « jusqu’à ce qu’ils se mettent totalement d’accord », confie une source proche du ministère de l’Intérieur.

Selon la source, ces chefs coutumiers de Kwamouth devraient tomber d’accord avec la bénédiction du Président de la République, Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Au terme de leur entretien avec Félix Tshisekedi, un des chefs coutumiers du territoire de Kwamouth a laissé entendre qu’il a été informé de la présence « d’une main invisible derrière ce conflit qui a occasionné mort d’hommes et d’énormes dégâts matériels ».

Depuis août 2022, le territoire de Kwamouth, à une centaine de km de la capitale Kinshasa, est le théâtre des violents affrontements à l’arme blanche. Les membres de deux communautés en proie à un conflit de territoire sont à l’origine de ces violences.

D’un coté, la communauté Teke, qui se considère comme originaire et propriétaire des villages situés le long du fleuve Congo sur une distance d’environ 200 kilomètres. De l’autre, la communauté Yaka venue s’installer après.

Ramami