Conflits TEKE – YAKA : Les Ministres originaires du grand Bandundu confirment une main noire auprès du premier ministre

Les Ministres du gouvernement Sama Lukonde originaires de l’espace Grand Bandundu confirment une main noire dans le conflit sanglant opposant les ethnies TEKE et YAKA. C’est ce qui ressort de une séance de travail entre ces membres du gouvernement et le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, ce jeudi 29 septembre 2022 à la Primature.

Pour Didier Mazenga, Ministre de l’Intégration Régionale, cette guerre ethnique entre les TEKE et les YAKA vise à déstabiliser les institutions de la République Démocratique du Congo, la comparant à celle de l’Est qui a une constatation économique.

« Vous le savez bien que dans le Grand Bandundu, il n’y a jamais eu de conflits entre les bayaka et les bateke. Nous le confirmons ici qu’il y a une main noire. Parce que, quel est l’objet de cette guerre ? S’ils disent que la guerre à l’Est du pays est économique, nous constatons que cette agression c’est pour la déstabilisation des institutions du pays », a-t-il déclaré.

Les Ministres Didier Manzenga, Désiré-Cashmir Kolongele Eberande et tant d’autres du gouvernement dit des Warriors, ont promis au Premier Ministere un accompagnement aux actions du gouvernement visant à stabiliser la région jadis pacifique.

Les affrontements entre les TEKE et les YAKA ont quitté le territoire de Kwamouth dans le Maï-Ndombe et tendent vers la ville de Bandundu, ravageant des villages. Plus de 150 personnes, hommes, femmes, enfants et mêmes chefs coutumiers ont perdu la vie. L’on note aujourd’hui plus de 5000 déplacés.

Hugues Mpaka

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.