“Congo hold-up” : La société EGAL dément avoir versé 3 millions USD à Sud Oil

Citée dans le rapport sur l’enquête “Congo hold-up”, la société EGAL SARL dément toute implication dans cette affaire de détournement de 138 millions USD du Trésor public.

Dans un “droit de réponse et précision” portant la signature de Franck Tshibangu, Directeur général d’ Égal, cette société experte en import, nie avoir versé une somme de 3 millions USD comme indiqué par les enquêteurs.

“La Direction de la société EGAL note avec étonnement que la Radio France Internationale (RFI), dans un article titré “Congo hold-up” publié sur les réseaux sociaux le vendredi 9 novembre 2021 cite la société EGAL SARL et lui impute un prétendu versement de 3 millions USD à la société Sud Oil”, peut-on lire dans le document dont une copie est parvenue à Yabisonews.cd.

En outre, EGAL SARL tient à préciser qu’elle ne détient aucun compte dans une banque qui aurait opéré le versement évoqué en faveur de Sud Oil, encore moins aurait reçu de la Banque centrale du Congo (BCC)”.

“Congo hold-up” est l’intitulé d’une enquête qui révèle l’ampleur des détournements de fonds publics en RDC. Parmi les principaux bénéficiaires présumés, les enquêteurs citent Joseph Kabila, l’ancien président de la République démocratique du Congo, et son premier cercle.

Le premier volet de cette enquête,  porte sur la société Sud Oil et ses “sociétés satellites”.

Ramami