Coopération RDC-USA : Deux ressortissants Congolais arrêtés aux États-Unis pour trafic d’espèces sauvages estimés à 3,5 millions USD

Dans un communiqué de presse rendu public le lundi 08 novembre 2021, l’ambassade des États-Unis à Kinshasa annonce avoir appréhendé, la semaine dernière sur le sol américain, deux ressortissants de la RDC avec les ivoires, des cornes de rhinocéros et d’écailles de pangolin estimés à 3,5 millions de dollars américains.

Selon cette source, c’est grâce à la coopération entre le service de Sécurité Diplomatique de l’Ambassade des États-Unis à Kinshasa et le gouvernement congolais que cette opération a été rendue possible.

« Deux trafiquants congolais ont été arrêtés aux États-Unis et environ 3,5 millions de dollars d’ivoire, de corne de rhinocéros et d’écailles de pangolin ont été saisis le 4 novembre à la suite d’une coopération multinationale de plus de deux ans entre le service de Sécurité Diplomatique de l’Ambassade des États-Unis à Kinshasa, Homeland Security Investigations (HSI) et le Gouvernement de la RDC (…) », indique le document.

D’autres opérations de cette envergure ont été menées la semaine dernière à Kinshasa où plusieurs cachettes de trafiquants étaient démantelés grâce à une équipe spéciale composée de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), de la Police Nationale Congolaise (PNC), d’Interpol et de membres de l’armée congolaise (FARDC) informe l’ambassade américaine.

L’ambassadeur américain à Kinshasa salue cette victoire qui, selon-lui, illustre l’engagement concret du gouvernement à mettre fin au trafic illicite.

“J’applaudis l’action rapide de la task force États-Unis-RDC. Le succès de cette opération illustre l’engagement concret du gouvernement des États-Unis à collaborer avec les forces de l’ordre congolaises pour combattre le trafic illicite d’espèces sauvages qui prive la RDC de ses trésors naturels et sert à financer les groupes armés et les terroristes”, s’est réjouit Mike Hammer.

Les États-Unis ont fait savoir qu’ils continueront à œuvrer dans ce sens avec la RDC pour renforcer la capacité du système de justice pénale à enquêter, arrêter et condamner les trafiquants.

Christian-Timothee Mampuya