Crime humanitaire dans l’Est : « Le processus de Nairobi n’exclut pas les sanctions contre les groupes armés» (Albert Fabrice Puela)

Le ministre des droits humains Albert Fabrice Puela a soutenu que le processus de paix de Nairobi n’exclut pas des sanctions contre les groupes armés auteurs des crimes humanitaires dans l’Est de la RDC. Il l’a dit lors d’un briefing ce jeudi 01 décembre 2022.

«On ne peut pas transiger sur certaines infractions reconnues par certains instruments internationaux(…). Lorsque vous analysez le cas de la République Démocratique du Congo, tout le monde parle du génocide congolais», a fait savoir le ministre des droits humains.

Albert Fabrice Puela a par ailleurs soutenue que certains crimes commis en République Démocratique du Congo sont des crimes «imprescriptibles», ayant une teneur pénale de haute portée.

Chris Kalu