Crise sécuritaire dans l’Est : Le parti d’Adolphe Muzito veut voir la RDC se retirer de l’EAC

Crise sécuritaire dans l'Est : Le parti d'Adolphe Muzito veut voir la RDC se retirer de l'EAC

Le parti Nouvel Élan a souhaité voir la RDC se retirer carrément de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est (EAC) et des autres organisations sous-régionales.

Dans une conférence de presse animée ce lundi 7 novembre par son secrétaire général Blanchard Mongomba, le mouvement politique initié par Adolphe Muzito est d’avis que « ces organisations sous-régionales ne jouent pas franc jeu avec nous ».

Blanchard Mongomba rappelle que ce retrait figure parmi les 10 recommandations faites par Nouvel Élan pour résoudre la crise sécuritaire dans l’Est de la RDC. « Le Rwanda et l’Ouganda font partis de l’EAC. Ce qui pose problème », a regretté le secrétaire général de Nouvel Élan.

Le parti du Premier ministre honoraire de la RDC a trouvé aberrant que la RDC continue de siéger sur une même table avec ces pays qui ont l’intention de piller les richesses congolaises en imposant la guerre à la RDC.

Dans ces perspectives, Nouvel Élan s’est dit convaincu que le Rwanda, tout comme la RDC, sont soutenus par des pays plus puissants qu’eux. D’où le refus d’Adolphe Muzito et ses collaborateurs de voir le Gouvernement congolais négocier avec eux, ni encore avec les rebelles du M23.

Ramami