Delly Sesanga sur l’état de siège : « Je crois que le chef de l’Etat avait d’autres possibilités que d’aller directement vers l’état de siège »

1707

Le député national Delly Sesanga désapprouve l’initiative prise par le chef de l’État Félix Tshisekedi en décrétant l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, conformément à l’article 85 de la constitution.

Le président du parti « Envol » l’a déclaré ce samedi 01 mai dans un meeting populaire organisé au terrain Badiading dans la commune de Ngaliema, estimant que Félix Tshisekedi est allé vite en besogne, sans pour autant donner les détails sur ces possibilités.

« La situation sécuritaire à l’Est du pays méritait qu’on prenne des dispositions. Est-ce que maintenant les dispositions qui ont été prises sont les plus adaptées ? J’aurais fait quelque chose de différent si j’avais été en position de devoir décider », a déclaré Delly Sesanga.

Et de poursuivre « je pense que le président de la République a sans doute plus d’éléments pour pouvoir aller dans ce sens. Je crois qu’il y avait d’autres possibilités que d’aller directement vers l’état de siege ».

En guise de rappel, lors de la première réunion du conseil des ministres tenue le vendredi 30 avril dernier à la cité de l’union africaine, le président de la République a informé le gouvernement de sa décision de décréter  l’état de siège dans les deux provinces précitées, après avoir consulté les autres institutions habilitées.

L’objectif poursuivi à travers cette initiative est de mettre rapidement fin à l’insécurité qui décime quotidiennement les populations  de cette partie du pays, a précisé le porte-parole du gouvernement.

Dostin Eugène Luange