Démarquation de la frontière Zambie-RDC: la cité de Pweto abrite les assises de la commission mixte 

470

C’est depuis le vendredi 20 août 2021 que la cité de Pweto dans la province du Haut-Katanga abrite les assises de la commission technique mixte RDC-Zambie chargée de la démarcation de la frontière terrestre, comprise entre les lacs Tanganyika et Moero. Ces travaux vont plancher sur plus ou moins 205 km de frontière terrestre entre les deux lacs précités.

D’après le chef de la délégation congolaise, les résultats de ces travaux seront remis aux chefs d’Etats de deux pays. Ils descendront à leur tour sur terrain pour validation.

« En vue de parfaire les échanges sur le tracé de la ligne de crête et sur d’autres aspects techniques relatifs à la construction des bornes, nous laissons les techniciens faire ce travail qui sera présenté aux deux co-présidents pour validation avant la descente sur terrain », a dit Célestin Nguya-Ndila.

Il sied de noter que la frontière entre les deux pays est le résultat du traité signé le 12 mai 1894 entre la Grande Bretagne et le roi des belges, Léopold II. Ils n’avaient pas cependant pu se mettre d’accord sur l’interprétation de l’article 1 alinéa B dudit traité, plus particulièrement sur le tronçon entre le lac Moero et le lac Tanganyika.

C’est ainsi que la RDC (à l’époque Zaïre) et la Zambie avaient décidé de mettre sur pied le 29 août 1982 la commission spéciale mixte d’experts chargée de la démarquer ladite frontière commune.

Cette commission a pour mission d’interpréter le traité du 12 mai 1894 au bénéfice des deux pays, d’étudier la ligne de démarcation partout où il est indispensable et faire au préalable, des propositions à soumettre aux deux gouvernements et de procéder à la démarcation de la frontière. C’est cette dernière phase qui est en cours d’exécution à Pweto.

Landry Kamango