Désignation des membres de la Ceni: “De toutes les lois sur la Ceni je n’ai pas vu pire que celle-ci” (Delly Sesanga)

Dans un entretien avec Yabisonews.cd au cours duquel il a annoncé son départ de l’Union sacrée, le député national Delly Sesanga n’a pas été tendre avec l’actuelle loi organique sur la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Pour lui, la loi organique qui a permis l’entérinememt de Denis Kadima et son équipe est pire que toutes les autres lois sur la Ceni que la RDC a connu.

“De toutes les lois de la Ceni que nous avons connues je n’ai pas vu pire que ça. C’est une mauvaise loi, raison pour laquelle je l’ai combattue. Tout le monde pensait qu’il suffisait de régler la question la répartition des postes mais aujourd’hui on découvre que cette loi avait des limites intrinsèques qui ne peuvent pas aider à la mise en place sereine de ce premier pilier du système électoral qui est la Ceni”, a déclaré l’élu de Luiza.

Selon le président du parti politique “Envol”, les revendications de Lamuka, FCC et Ensemble pour la République sont fondées. Il leur conseille de mobiliser la population pour faire plier le pouvoir.

“Les revendications de l’opposition sont fondées, de pouvoir exiger une Ceni qui doit apporter des garanties. C’est une question d’intérêt national, il faut donc que la population soit mobilisée pour pousser au consensus si la classe politique en elle-même n’a pas le niveau de responsabilité suffisant pour le comprendre. Nous l’avons vu dans d’autres pays, ici aussi ça peut marcher”, a-t-il ajouté.

Concernant le Bloc patriotique créé sur base de l’appel de Martin Fayulu, Delly Sesanga a déclaré que l’idée cadre parfaitement avec “Front civique” de G13 dont il est membre.

“Le 9 juin le G13 a appelé à constitution d’un front civique avec l’ensemble de forces civiques pour pouvoir défendre le consensus dont nous voyons la menace au sein de la classe politique. Ce qui se fait aujourd’hui est en droite ligne avec cette idée première qui a été lancée par le G13 que j’ai relayé. Martin Fayulu lui-même a trouvé que c’était une excellente idée. Nous sommes contents aujourd’hui que c’est une réalité. C’est l’engagement citoyen dont on a parlé au niveau du G13”, s’est-il réjoui.

Pour rappel, c’est au cours de cette interview que Delly Sesanga a annoncé son départ de l’Union sacrée de la nation. Il fustige le manque de dialogue que caractériserait cette plate-forme politique créée à l’issue de la rupture FCC-CACH.

BL