Desserte en eau potable à Kinshasa : Félix Tshisekedi mécontent du retard des travaux dans les usines d’adduction de Lemba Imbu

Félix Tshisekedi s’est dit mécontent du retard que connaissent les travaux des usines d’adduction d’eau potable amorcés depuis 2013 dans la commune de Lemba Imbu, dans la ville de Kinshasa.

Dans son discours  sur l’état de la Nation prononcé ce lundi 13 décembre, le Président de la République a affirmé que la lenteur des travaux pénalise les Kinois.

“Le retard des travaux des usines de Lemba Imbu, respectivement d’une capacité de 35.000 mètres cubes par jour ainsi que d’une capacité de 110.000 mètres cubes par jour est préjudiciable pour la population. C’est inacceptable”, a fustigé le chef de l’État.

Face au retard des travaux, Félix Tshisekedi a invité tous les intervenants à “mettre tout en œuvre pour apporter une solution aux problèmes qui se posent et de livrer ses ouvrages pour améliorer les conditions de vie de la population”.

Depuis 2013, KRC et KCC Corporation, deux entreprises coréennes, et la Regideso avaient signé un contrat de conception et de construction d’un réseau d’adduction d’eau de 4 kilomètres, d’une usine de traitement de stockage et de distribution qui sera située à Lemba Imbu.

Kinshasa souffre d’un déficit de 150.000 mètres cubes journalier qui devrait être résolu par un investissement de l’ordre de 200 millions USD, rapportent des experts en la matière.

Ramami