Discours de Fatshi à l’ONU: « La question des ADF et le calvaire des déplacés internes ont été omis», déplore la société civile du Nord-Kivu

La société civile, forces vives du Nord-Kivu, n’est pas satisfaite de l’intervention du Président de la République Démocratique du Congo à la 77ième Assemblée Générale des Nations Unies à New York. Pour la structure citoyenne, le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a passé sous silence plusieurs autres questions en rapport avec les ADF et les déplacés de guerre, par exemple.

Dans sa dépêche parvenue à yabisonews.cd, le soir de ce mercredi 21 septembre 2022, le premier vice-président de la société civile évoque la persistance des combattants de l’Allied democratic forces (ADF) et autres milices dans la région de Beni.

« Pourtant, ceux-ci continuent de tuer des civils au Nord-Kivu et en Ituri sous le regard et le silence de la communauté internationale », se désole-t-il.

Edgar Katembo fait aussi mention de la situation humanitaire des déplacés internes et des réfugiés congolais vivant en Ouganda.

« Ces citoyens congolais ont fui les massacres de Beni et Ituri ainsi que l’agression rwandaise et Ougandaise de Bunagana », rappelle cet acteur des forces vives.

La société civile pense aussi que le président Tshisekedi n’aurait pas dû clôturer son speech sans fustiger l’attitude hypocrite de l’Ouganda qui, officiellement, appuie la RDC alors qu’officieusement c’est le Rwanda agresseur qu’il soutient sur terrain contre la RDC.

A ce niveau, les forces vives chargent le président de traduire urgemment le Rwanda et ses alliés devant la cour Internationale de justice pour agression de la RDC. Elles prescrivent aussi à l’exécutif national de rompre toute relation diplomatique, sociale et économique d’avec le Rwanda jusqu’au retrait total de ses troupes de l’ensemble du territoire national, y compris les infiltrés. La société civile recommande, en fin, au Président d’annuler tous les Accords et Traités bilatéraux signés entre le Rwanda et la RDC d’une part et entre la RDC et les rebellions inféodés au Rwanda, de l’autre.

Visesa Louangel