Dossier Bukanga Lonzo: la cour de cassation autorisée à ouvrir une instruction judiciaire contre Louise Munga et Kumbu Kiala

286

Au cours de la plénière de ce vendredi 18 juin, l’assemblée nationale a levé les immunités parlementaires des députés Louise Munga et Kumbu Kiala, ouvrant ainsi la voie à l’ouverture d’une  instruction judiciaire contre ces élues nationales.

Selon des sources à l’assemblée nationale, plus de 300 députés nationaux ont voté pour l’autorisation d’une instruction  judiciaire contre ces deux élues, membres du front commun pour le changement (FCC).

Avant cette plénière, le président de l’assemblée nationale, Christophe  Mboso a réuni au courant de la même journée les députés de l’union sacrée à l’hôtel du Fleuve pour peaufiner des stratégies à mettre en place  pendant cette plénière qui a répondu favorablement à la requête du PGR près la cour de cassation.

L’objectif c’était d’éviter que ce qui s’est passé au sénat se réédite à l’assemblée nationale. Le 15 juin, la chambre haute du parlement a rejeté le réquisitoire du procureur général près la cour constitutionnelle qui demandait l’autorisation d’ouvrir  une instruction judiciaire contre l’ancien premier ministre Matata Ponyo.

Il sied de rappeler que Louise Munga et Kumbu Kiala sont pointées du doigt dans le rapport de l’inspection générale des finances sur la débâcle du parc agroindustrielle de Bukanga Lonzo comme étant co-auteurs de cet échec. L’une était ministre du portefeuille au moment du lancement de ce projet et l’autre était directeur général dudit projet.

C’est dans ce cadre que le procureur général près la cour de cassation avait sollicité à l’assemblée nationale l’autorisation d’ouvrir un dossier en justice contre elles.

Sandrine Fundi