Drame de Matadi-Kibala :  » L’Etat congolais, les gens qui construisent sous ces pylônes et les vendeurs sont à blâmer « (Patrick Muyaya) 

Le porte-parole du gouvernement attribue la faute du drame qui a eu lieu au marché de Matadi-Kibala non seulement à l’Etat congolais mais également à la population qui construit sous les pylônes de la SNEL et aux vendeurs.

Il  l’a dit lors du briefing organisé le jeudi 3 février 2022, en présence du directeur général de la société nationale d’électricité (SNEL), ainsi que du gouverneur de la ville de Kinshasa.

Patrick Muyaya reconnaît que, tout comme les autorités congolaises,  la population a sa part de responsabilité et par conséquent, tous sont à blâmer.

«C’est l’État congolais qui devait s’assurer qu’il n’ y ait pas de gens qui viennent construire sous ces pylônes. Il était aussi du devoir de ceux qui construisent de regarder où est-ce qu’ils le faisaient. Et même les vendeurs qui exercent leurs activités sont à blâmer. », a-t-il affirmé.

Pour le ministre Muyaya, il faut désormais tirer les leçons de cet accident. Et à ce sujet, il est impérieux de procéder à l’identification des sites à problème et déloger des gens qui y habitent afin que les incidents similaires ne se reproduisent plus.

De son côté, le gouvernement provincial de Kinshasa par l’entremise du gouverneur Gentiny Ngobila a annoncé la fermeture du marché de matadi-kibala et la relocalisation des vendeurs et vendeuses vers le camp PM.

Pour rappel, dans les petites heures du mercredi 02 février dernier, le sectionnement d’un câble haute tension de la Snel  a causé  la mort de 25 personnes dans le marché pirate de Matadi-Kibala dans la commune de Mont-Ngafula.

Christian-Timothée Mampuya