Droits humains : Fabrice Puela encourage la saisine de la justice en lieu et place de la justice populaire contre les présumés infiltrés

Face à la multiplicité de cas de justice populaire en République Démocratique du Congo, le ministre des droits humains Albert Fabrice Puela encourage la saisine de la justice en lieu et place de la justice populaire contre les présumés infiltrés

C’était lors d’un briefing presse animé conjointement ce jeudi 01 décembre avec son collègue de la communication et médias Patrick Muyaya.

«Il est important que lorsqu’on met la main sur les infiltrés de les amener vers les instances habilitées. Nous n’avons pas le droit d’user de la justice populaire. La justice c’est l’apanage du pouvoir et des institutions établies pour cela(…) il ne nous revient pas de nous faire nous-même justice», a-t-il souligné.

De ce fait, le ministre des droits humains a invité les congolais à la vigilance pour ne pas tomber dans le piège des agresseurs du de la RDC en cette période d’agression du pays.

Albert Fabrice Puela a cependant menacé de sanctionner ceux qui se livrent à la justice populaire.

Chris Kalu