Élections en RDC: Les États-Unis envisagent des restrictions de visa contre des personnes qui pourraient “porter atteinte à la démocratie par la fraude électorale”

Alors que la République Démocratique du Congo s’apprête à vivre d’importantes élections présidentielle, législatives et provinciales en décembre prochain, les États-Unis ont dans une déclaration appelé ce jeudi 16 novembre 2023 l’ensemble des acteurs politiques congolais à garantir le bon déroulement du processus électoral et le respect des libertés démocratiques.

Washington a souligné l’importance pour le gouvernement congolais de s’assurer que tous les candidats bénéficient d’une égalité des chances pour mener leur campagne électorale dont le lancement officiel aura lieu le 19 novembre prochain. Cela implique, selon les autorités américaines, de protéger les libertés fondamentales que sont l’expression, le rassemblement, la mobilité et la presse, piliers essentiels d’élections ouvertes et transparentes.

« La responsabilité du gouvernement s’étend aussi à la préservation de la sécurité des candidats pendant la campagne et de celle des électeurs aux bureaux de vote, le jour du scrutin. Cependant, la responsabilité d’assurer des élections libres et équitables n’incombe pas seulement aux autorités. Nous appelons de nouveau les acteurs de tous les horizons politiques à apaiser les tensions de façon proactive et à promouvoir un processus électoral paisible en condamnant les violences, le harcèlement et les discours de haine avant, pendant et après les élections », peut-on lire dans la déclaration.

En parallèle, les États-Unis annoncent d’éventuelles sanctions à l’encontre de toute personne qui va porter atteinte au processus électoral en République Démocratique du Congo (RDC).

« Les États- Unis envisageront l’adoption de mesures, comprenant des restrictions en matière de visa et d’autres mesures, à l’encontre des personnes portant atteinte à la démocratie en RDC. Ceci pourrait comprendre la fraude électorale, la corruption, la répression des manifestations pacifiques par la force ou l’intimidation des électeurs, ou la violation des droits humains en RDC », préviennent les États-Unis d’Amérique.

Le pays de « l’oncle Sam » a salué les efforts déployés jusqu’ici pour organiser des élections inclusives et pacifiques qui reflètent la volonté du peuple congolais. Cependant, des inquiétudes subsistent sur la transparence du scrutin.

Les Américains appellent notamment la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à publier rapidement les listes définitives des électeurs et à résoudre les problèmes liés aux cartes d’électeurs. Ils souhaitent également plus de clarté sur la publication des résultats.
Ces avertissements américains traduisent les craintes d’irrégularités lors du vote prévu le 20 décembre.

Christian-Timothée Mampuya

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.