Élections en RDC : L’ONU s’inquiète des discours de haine avant les résultats définitifs

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme s’est dit préoccupé par la montée des discours de haine en République Démocratique du Congo, notamment dans les provinces orientales, à l’approche de la proclamation des résultats définitifs des élections du 20 décembre.

Dans un communiqué parvenu à Yabisonews.cd, Volker Türk a exprimé dimanche son inquiétude face à l’intensification des discours à caractère ethnique et des appels à la violence dans certaines régions du pays comme le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, le Kasaï et le Katanga. Ces propos déshumanisants selon lui, “ne peuvent qu’aggraver les tensions et la violence”.

« Les discours haineux, déshumanisants et incitatifs sont odieux et ne peuvent qu’aggraver les tensions et la violence en RDC elle-même, tout en mettant en danger la sécurité régionale », souligne-t-il.

Alors que seule la réélection de Félix Tshisekedi à la présidence a pour l’instant été annoncée, l’opposition conteste les résultats et dénonce des irrégularités massives lors du scrutin. Les églises catholique et protestante ont également fait état de nombreux cas d’irrégularités dans le décompte.

Le Haut-Commissaire demande aux autorités congolaises d’enquêter de manière transparente sur les discours haineux et les appels à la violence pouridentifier et sanctionner leurs auteurs. Il s’agit selon lui de prévenir une dégradation de la situation sécuritaire dans le pays, voire au niveau régional, à l’approche de la confirmation définitive des résultats par la Cour constitutionnelle.

CT.Mampuya

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.