Enrôlement des congolais de la diaspora : La CENI en mission de repérage des sites en Afrique du Sud, Belgique, France et États-Unis

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a dépêché, depuis la fin du mois de septembre 2022, des missions de repérage des sites d’identification et d’enrôlement des électeurs en Afrique du Sud, Belgique, France et aux États-Unis afin de faire participer les Congolais de la diaporama au processus électoral en cours.

Tel que le renseigne, une dépêche de la Centrale électorale, cette mission est conduite en France par le Premier vice-président de cette institution, Bienvenu Ilanga.

Il a été reçu par l’ambassadeur de la RD-Congo en France Isabel Tshombe. Selon la CENI, il est prévu dans l’agenda du premier vice-président, des cadres de concertation avec les Congolais de la France.

Dans la même optique, Didi Manara a été dépêché avec une équipe d’experts en matière électorale en Belgique. Sa mission consiste à recueillir toutes les informations pour l’enrôlement des Congolais résidents dans ce pays d’Europe de l’Ouest. Il sied de noter que tois commissions composées des experts de la CENI et quelques diplomates ont été créées afin d’analyser les conditions de faisabilité de l’enrôlement des Congolais vivant en Belgique. Par ailleurs, un cadre de concertation avec les représentants de la communauté de la Belgique, aura lieu ce jeudi 6 octobre 2022, à Kinshasa.

Au pays de Nelson Mandela, c’est le rapporteur Patricia Nseya qui a été chargé de mener la délégation de l’institution d’appui à la démocratie en fin du mois de septembre de l’année courante.

Aux États-Unis, la mission de la CENI est conduite par sa questeure adjointe Sylvie Birembano.

La CENI rapporte que l’un des objectifs de la mission est de recueillir des avis et opinions de différents segments de la communauté concernant l’organisation de l’identification et de l’enrôlement des électeurs en décembre 2022 pour des élections prévues en décembre 2023.

Christian-Timothée Mampuya