Environnement gate : soupçonné de détournement, le directeur de cabinet de Bazaiba réfute ses accusations et donne sa version ( mise au point)

Après avoir eu connaissance de certains soupçons, le Directeur de cabinet de la vice- premier ministre, ministre de l’environnement
Yves Kitumba en détention a écrit à la société Mbanza Wood le 3 décembre 2021 afin de l’inviter à une séance de travail de clarification le 6 décembre 2021.

Il indique que ce courrier est antérieur à la dénonciation de la société Mbanza Wood qui a circulé dans les réseaux sociaux.  À l’issue de la séance de travail du 6 décembre 2021 qui avait réuni les membres du cabinet de la VPM et la direction de la société Mbanza Wood, il a été constaté l’existence d’un faux.

De ce fait, le Directeur de cabinet a indiqué à la société Mbanza Wood que le contrat qu’elle détenait n’était pas passé par le circuit officiel et par conséquent de ne pas en faire usage car visiblement faux.

” Pendant cette séance de travail, la société avait informé au Dircab qu’elle se réservait le droit de faire une dénonciation formelle. Ce qui fut fait à la même date (6 décembre 2021) à 15h23″, lit-on dans  cette mise au point.

Le Directeur de cabinet de la vice- Premier ministre, ministre de l’environnement souligne que les conclusions de cette réunion ont été transmises à la VPM pour dispositions.

La personne présumée coupable du faux a été clairement identifiée et la somme de 235 000 USD n’a jamais été versée dans le compte de la présumée coupable.

“Comment un faux document a été scellé du cachet sec ? S’agit-il d’une dénégation de signature ou pas”, s’interroge-t-il.

Yves Kitumba indique que personne n’est inculpé dans cette affaire. Le dossier se trouve au niveau des inspecteurs de la brigade criminelle. « Techniquement, ce n’est même pas encore sur la table du Procureur », indique-t-il.

Dostin Eugène Luange