Eruption du Nyiragongo : Lisanga Bonganga accuse Tshisekedi et le gouvernement de n’avoir pas anticipé les dégâts

380

Jean-Pierre Lisanga Bonganga, président de la Dynamique pour une sortie de crise (DYSOC) accuse le président de la République, Felix Tshisekedi et son gouvernement d’être responsables des dégâts découlant de l’éruption du volcan Nyiragongo le 22 mai dernier.

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi 27 mai à Kinshasa, cet ancien ministre des relations avec le parlement estime que le régime en place est responsable des dégâts causés par l’éruption du Nyiragongo pour n’avoir pas pris des mesures préventives.

‘’La Dysoc déplore les conséquences découlant de l’éruption volcanique à Goma et le séisme qui s’en ai suivi, provoquant des pertes en vie humaines et adresse ses condoléances les plus attristés aux familles éplorées. Elle rend le pouvoir en place responsable de ces événements douloureux pour n’avoir pris aucune disposition prophylactique à travers l’observatoire volcanologique de Goma en vue d’épargner et de protéger les populations’’, lit-on dans sa déclaration.

Par conséquent,  Lisanga Bonganga  demande au gouvernement de décréter un deuil national afin de compatir avec les victimes. Il demande en outre au gouvernement de doter  l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG) des moyens conséquents pour bien surveiller les activités du volcan.

D’après le directeur scientifique de l’OVG, Kasereka Mahinda, interrogé par la radio Okapi, le volcan Nyiragongo n’était pas surveillé depuis le mois d’octobre 2020 par manque des moyens.

Dostin Eugene Luange