ESU: le personnel de l’IFASIC s’oppose à la reconduction des frais académiques exigée par Muhindo Nzangi

437

La décision prise par le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire (ESU) Muhindo Nzangi de reconduire les frais académiques payés pour l’année académique 2019-2020 ne fait pas l’unanimité à l’institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (IFASIC).

Pour ce faire, le personnel de cet alma mater a convoqué une assemblée générale extraordinaire le mercredi 28 juillet pour passer en revue la situation des activités académiques.

Dans une déclaration rendue publique au terme de cette assemblée, les membres des corps constatent que la décision du ministre de tutelle « vient remettre en cause les engagements pris par le comité de gestion en parfaite collaboration avec la corporation des étudiants ».

Tout compte fait, le personnel de l’IFASIC dit attendre la poursuite normale de l’année académique selon les prévisions faites en début de l’année et entérinées par le Conseil de l’Institut.

« Il avait été convenu que les étudiants apurent la deuxième tranche des frais au début du second semestre », », lit-on dans la déclaration.

Cependant, après tous les efforts fournis par  les délégués syndicaux pour sauver l’année académique 2020-2021, l’IFASIC constate qu’il a eu échec des pourparlers entre les délégués des corps et la coordination estudiantine pour arriver à un compromis.

Au terme de cette assemblée générale extraordinaire, le personnel de l’IFASIC a enjoint les délégués syndicaux de maintenir le dialogue avec les autorités notamment avec le ministre de tutelle.

Il a accordé un délai de réflexion de 72 heures aux étudiants pour qu’ils comprennent la situation en acceptant de sauver l’année académique 2020-2021 en cours. Entretemps, le personnel de l’IFASIC maintient la pression sur tous les partenaires et dit se tenir informé sur l’évolution de la situation.

Dostin Eugène Luange