Félix Tshisekedi sur sa relation avec Paul Kagame : « On ne se rencontrera qu’au ciel pour être jugé devant Dieu »

Devant une foule immense réunie au stade des Martyrs, Félix Tshisekedi a officiellement lancé sa campagne pour l’élection présidentielle de 2023, ce dimanche. De blanc vêtu, le président de la République a fait part de sa détermination à briguer un second mandat.

Parmi les thèmes abordés, les relations tendues avec le Rwanda ont été au centre de son discours. “Quand je suis arrivé au pouvoir, j’avais tendu la main à Paul Kagame mais il n’a fait que me trahir en soutenant nos ennemis”, a accusé Tshisekedi.

Selon lui, le président rwandais n’a cherché qu’à servir ses intérêts au détriment de la RDC et de la paix dans la région.

« J’avais donné la main à Kagame quand je suis arrivé au pouvoir pour une collaboration qui allait mettre fin aux tueries à l’Est et apporter le développement aux deux nations. Il a fait semblant d’accepter mais a continué de me poignarder dans le dos et quand je m’en suis rendu compte, je lui ai dit: moi et toi, c’est fini. On ne se rencontrera qu’au ciel pour être jugé devant Dieu , qui de nous deux était bon ou mauvais », a lancé le chef de l’État congolais.

Cette mise au point pourrait clore définitivement toute possibilité de rapprochement Kinshasa-Kigali, dans un climat déjà très tendu sur les questions de sécurité à l’Est du pays.

A quelques jours du scrutin, Félix Tshisekedi a montré sa fermeté sur le dossier rwandais tout en lançant sa campagne face à une foule convaincue de le porter pour un second mandat.

Christian-Timothée Mampuya

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.