Hausse des prix des surgelés: en sit-in devant l’hôtel du gouvernement, les propriétaires des chambres froides exigent l’application de la loi

387

Les tenanciers des chambres froides ont organisé un sit-in le vendredi 3 semptmbre 2021 devant l’hôtel du gouvernement à Kinshasa. Dans leurs revendications, ils exigent l’implication du ministre de l’économie pour que la structure des prix des surgelés soit respectée par tous.

« (…) Nous exigeons l’implication totale du ministère de l’économie face à la hausse en cascade des produits surgelés. Dernièrement, le ministre avait négocié avec les importateurs pour baisser les prix des produits surgelés. Mais après l’échec des pourparlers, le ministre nous envoie des inspecteurs pour nous contraindre à baisser les prix. On va les baisser par quel mécanisme?. Cest au ministère de l’économie de fixer les prix, et nous autres  allons suivre. Voilà pourquoi nous sommes venus aujourd’hui demander au gouvernement de nous fixer les prix auxquels nous allons vendre nos produits », a expliqué Aminata Mbombo, propriétaire d’une chambre froide.

Pour sa part, le ministre Jean Marie Kalumba a informé que les pourparlers avec les importateurs continuent.

« Nous sommes toujours en pourparlers et nous vous promettons que d’ici là, nous allons trouver un consensus. Mais en attendant, nous vous demandons de continuer à travailler dans le respect de la loi ».

Les dires du ministres n’ont pas convaincu ses interlocuteurs. Ils accusent le gouvernement d’afficher la faiblesse face aux importateurs qui, d’après eux, ne cessent de fouler aux pieds la décision sur la baisse des prix des surgelés, récemment prise par le ministre Kalumba.

Israel senga