Haut-Katanga – ESU : Les activités académiques à l’Université de Lubumbashi à l’arrêt (Constat)

????????????????????????????????????

Les activités académiques à l’Université de Lubumbashi sont à l’arrêt après l’annonce, le jeudi 22 septembre dernier par le Réseau des associations des professeurs des universités et instituts supérieurs du Congo (RAPUCO), de sa décision d’avoir décrété une grève sèche. En ce lundi 26 septembre 2022, aucune faculté n’a fonctionné et toutes les épreuves prévues ont été reportées pour une date ultérieure.

En effet, les étudiants présents à leurs facultés respectives étaient obligés de regagner leurs domiciles suite à l’annonce du personnel enseignant.

De ce fait, Omakinga Njemba Abdon, étudiant en L2 sciences sociales, politiques et administratives a dénoncé ce mouvement de grève en indiquant qu’il mettrait encore en grand retard les activités académiques déjà troublées par la venue de la Covid 19. Il exhorte donc le personnel enseignant de l’université de Lubumbashi à réouvrir les portes afin de faciliter la clôture de l’année académique aux finalistes.

« Bien que fondé, le mouvement de grève enclenché par le personnel enseignant de la République handicape de manière considérable la clôture de l’année académique. Le ralentissement de l’évolution des travaux de fin de cycle en ce temps de grève bloque la défense de plusieurs étudiants qui se seraient donnés durant toute la durée de l’année académique. Les temps sont cruciaux et nous avons besoin de l’aide », a déclaré Omakinga Njemba Abdon au micro de yabisonews.cd.

Notons que parmi les exigences des professeurs des universités et instituts supérieurs au gouvernement, il y a notamment, le paiement de la prime de recherche du mois de juillet, du salaire de base du mois d’avril et la mécanisation de nouveaux docteurs. Ils attendent du gouvernement l’application de l’accord de Bibwa signé au mois d’avril dernier.

Joël Kakweyi