Henriette Wamu après son enrôlement: “Je demande à la CENI d’être à l’écoute des différentes parties impliquées dans le processus électoral”

La députée Henriette Wamu a demandé à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de rester à l’écoute du peuple et de différentes parties impliquées dans le processus électoral.

Cette demande formulée par l’élue de la circonscription de la Funa, le mardi 24 janvier après s’être fait enrôler, vise à permettre à la Centrale électorale d’améliorer la qualité de ses prestations. Et ce, “pour que les élections soient un véritable moment de convivialité et moins de celui de contestation”.

Par la même occasion, Henriette Wamu a salué “le processus électoral en cours sous le leadership du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi”.

Dans le strict respect des lois de la République, je suis venue me faire enrôler auprès de la CENI de notre pays en vue d’obtenir ma carte qui va me conférer, à la fois, la qualité d’électrice et le droit d’être éligible aux élections générales de 2023.

“J’en profite pour lancer un appel aux Congolaises et Congolais en âge de voter en général et aux Kinoises et Kinois en particulier de s’approprier cet exercice en se faisant identifier et enrôler massivement pour ne pas rater le grand rendez-vous démocratique de notre vivre ensemble en tant que peuple libre”, a-t-elle déclaré.

Après l’enrôlement, Henriette Wamu est allée consoler les sinistrés des pluies diluviennes à Bandalungwa. Ces victimes des averses lui ont révélé qu’aucune autorité de la place n’était pas encore passée constater les dégâts matériels.

Ramami