Hydrocarbures: Dégazage du golfe de Kabuno, Didier Budimbu rassure les députés  nationaux

580

C’est ce mardi 31 août que le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, est revenu répondre aux questions lui posées le 24 août dernier par les députés de la commission permanente de l’environnement, tourisme, ressources naturelles et développement durable de l’assemblée nationale, concernant les réformes et projets initiés par son ministère.

« Je suis venu répondre aux préoccupations des députés et ça s’est bien passé. Les questions étaient pertinentes et aussi très légitimes », a déclaré Didier Budimbu au sortir de la salle d’audition.

Particulièrement en ce qui concerne le dégazage du golfe de Kabuno dans le lac Kivu,  le ministre Budimbu a éclairé la lanterne des députés nationaux sur le pourquoi du retard enregistré.

« Nous avons donné tous les détails par rapport au golfe de Kabuno. Le processus a connu un petit retard vu que le gouvernement avait déjà décaissé une bonne partie de l’argent. C’est le BCECO qui a connu beaucoup de retard à cause des procédures. C’est la semaine passée qu’ils ont fait le premier décaissement. Le processus est en train de suivre son cours et nous avançons déjà », a-t-il expliqué.

En ce qui concerne l’exploitation pétrolière par l’Angola au large de Muanda, Didier Budimbu a annoncé que son ministère compte clôturer ce dossier qui a trop duré d’ici peu.

« Par rapport à l’Angola comme je viens de le dire aux députés, nous allons nous y rendre bientôt pour discuter avec eux. Après c’est nous qui allons les inviter ici au Congo pour finaliser ce dossier qui beaucoup duré, plus de 10 ans déjà », a dit le ministre.

Sur l’exploitation pétrolière dans le Graben Albertine, le ministre des Hydrocarbures a expliqué que les permis d’exploitation ont été retirés aux sociétés qui les avaient acquis il y a 10 ans pour non respect des exigences du contrat de partage de production.

Dans son exposé, signalons que le ministre des hydrocarbures a signifié aux députés nationaux que le secteur des hydrocarbures contribue au budget de l’Etat à hauteur de 9 à 10%.

BL