Implémentation de la culture fiscale en RDC : Jules Alingete éveille les consciences dans le Haut-Katanga

L’équipe de l’IGF, conduite par l’inspecteur général des finances-chef de service, a participé à une conférence-débat à l’hôtel Pullman Karavia de Lubumbashi sur le thème ‘’Le défi des contrôles des finances publiques en RDC’’.

Le barreau du Haut-Katanga conscient du rôle que doivent jouer les femmes et hommes de droit dans la promotion de bonnes valeurs en finances publiques, s’est associé à l’IGF pour une implication des avocats inscrits au barreau de Lubumbashi dans l’implémentation de la bonne gouvernance.

Le bâtonnier du Barreau du Haut Katanga s’est félicité de la tenue de cette rencontre tout en invitant les participants à une appropriation du contenu des échanges lors de ces assises.

Pour sa part, le principal intervenant, le chef de service Jules Alingete a développé sa présentation autour de 7 points dont : l’état des lieux des finances publiques congolaises, les défis du contrôle des finances publiques ainsi que sur les résultats obtenus.

S’agissant de l’état des lieux des finances publiques congolaises, le patron de l’IGF a dénoncé l’incivisme fiscal qui caractérisait les opérateurs économiques et autres intervenants du secteur qui avaient tendance à tout faire pour se soustraire à l’impôt.

Sur le chapitre des défis du contrôle, ‘’le gendarme des finances publiques’’ a noté comme préalable l’existence d’une volonté politique sans faille ; condition qui devait conduire vers une vraie lutte contre les réseaux mafieux.

Jules Alingete est revenu sur les résultats obtenus grâce à la lutte menée par l’instance qu’il dirige. Il convient de relever, à ce stade, l’amélioration significative de la qualité de la dépense, l’accroissement du budget de l’Etat 2021, 2022 et 2023, la restauration de la bonne gouvernance par la présence permanente du gendarme financier à côté du gestionnaire sans oublier la stabilité de la trésorerie positive de l’Etat congolais.

La présence de l’IGF à Lubumbashi est dans le droit fil de la vision du chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi qui a montré sa ferme détermination à bannir les anti-valeurs dans la gestion publique et dénote de l’engagement de Jules Alingete à implémenter la bonne gouvernance non seulement au niveau des institutions nationales mais aussi aux entités provinciales.

Patrick Matanga

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.