Insécurité au Kwango: Le corps sans vie d’une sentinelle d’un hôtel retrouvé à Kenge

Le corps sans vie d’une sentinelle de l’hôtel où sont logés les formateurs de la CENI a été retrouvé à Kenge le jeudi 01 décembre 2022.

Le président du cadre de concertation de la société civile du Kwango, Lucien Lufuto indique que cette sentinelle serait tuée par des personnes non autrement identifiées et que son corps aurait été retrouvé à côté des fils «simples pour tromper la vigilance » qu’il se serait suicidé.

«(…) Hier, 01 décembre 2022 nous nous sommes réveillés dans la psychose par le fait que dans un hôtel au quartier Sas à Kenge, un décès a été signalé dans une parcelle de cet hôtel clôturé en brique où sont logés les formateurs de la CENI, mais l’on a retrouvé la sentinelle tuée par des assaillants non autrement identités », a-t-il déclaré.

Ce cadre de la société civile déplore en outre l’insécurité «grandissante» non seulement dans la province du Kwango en général mais également dans la ville de Kenge, chef-lieu de cette province.

«Nous confirmons qu’il y a vraiment l’insécurité grandissante dans la province du Kwango de manière générale et plus particulièrement dans la ville de Kenge. De temps en temps, c’est chaque semaine que nous avons des assaillants soit qui ne parlent que le Kinyarwanda…», a-t-il ajouté.

Il a en outre invité le gouvernement tant central que provincial de prendre les dispositions nécessaires pour sécuriser la population.

Patrick Matanga