Insécurité dans l’Est de la RDC : La Dypro menace de traduire devant la CPI les autorités rwandaises pour «crime contre l’humanité»

102

La dynamique progressiste révolutionnaire de Constant Mutamba prévoit de déférer devant la cour pénale internationale (CPI), les autorités rwandaises pour plusieurs crimes commis dans l’Est de la RDC dont le crime contre l’humanité.

Cette décision a été révélée dans un communiqué de la Dypro, rendu public ce jeudi 22 septembre.

« La DYPRO va déférer les autorités rwandaises devant la CPI pour
crimes de guerre, crimes d’agression et crimes contre l’humanité
commis dans l’Est de la RDC
« , lit-on dans ce communiqué.

Réagissant au discours de la RDC à la 77 ème Assemblée générale de l’ONU, la Dypro indique que le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi a donné un discours qu’il faut, à la place qu’il faut au moment qu’il faut.

Par sa démarche, la Dypro a tenu à rassuré les victimes des atrocités rwando-ougandaises dans l’Est de la RDC que désormais, tous les crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes de génocide commis seront revendiqués aux véritables auteurs.

Ainsi elle a invité toute la classe politique à un sursaut patriotique qui éloigne des querelles
électoralistes et privilégie une unité d’esprit pour converger vers la
restauration de la nation, la récupération des villages, villes et cités
brutalement occupés par les agresseurs rwandais.

Mardochée kanku