Insécurité Est-RDC: “La Task Force reste déterminée à œuvrer pour rétablir la paix dans l’Ituri”(Thomas Lubanga)

Le coordonnateur de la Task Force présidentielle pour la paix, la réconciliation et la reconstruction de l’Ituri a réitéré la volonté et la détermination de sa structure d’œuvrer jusqu’à ce que la paix devienne une réalité palpable en Ituri.

Thomas Lubanga l’a dit au cours d’une conférence de presse tenue ce vendredi 29 avril à Kinshasa.

Selon Thomas Lubanga, les Sept membres de la Task Force ayant été victimes d’une prise en otage par les miliciens CODECO dans les environs de la localité de Bambumines à Djugu, ont frôlé la mort. Il a exprimé sa gratitude envers Dieu tout en soutenant l’implication du chef de l’état Félix-Antoine Tshisekedi de même que le travail professionnel des FARDC pour la libération des otages.

“La prise en otage n’a pas été qu’un incident qui laisse intacte la volonté et la détermination de la Task Force pour le retour de la paix en Ituri. Elle renforce même cette volonté d’oeuvrer pour la paix et la réconciliation dans la province de l’ituri. Des mystères ont été pénétrés et de conspirations mises à nu” a déclaré Thomas Lubanga.

Il a fustigé l’attitude de certains acteurs politiques qui ont insinué que cette affaire était un deal pour soutirer de fortes rançons au gouvernement congolais.

“Nous mettons au défi ces acteurs en mal de popularité ou qui font le populisme de prouver qu’un seul franc congolais a été payé au titre de rançon aux miliciens pour la libération des membres de la Task Force”a précisé Thomas Lubanga.

“Si vous avez vu des images qui ont donné l’impression que notre séjour en captivité était un séjour de touristes, je le déplore”. Je le dis avec gravité en respectant la douleur de chacun de mes collaborateurs que les deux mois que nous avons passés là où nous étions, sont des moments que personne n’accepterait de passer” renchéri- t-il.

A cet effet, Thomas Lubanga a annoncé qu’un rapport sera remis au chef de l’état afin de recevoir des nouvelles orientations pour la poursuite de cette mission.Toutefois, affirme – t-il, la sensibilisation des miliciens à déposer les armes est “un succès”.

Pris en otage par le groupe armé CODECO au mois de février 2022, Thomas Lubanga et ses collaborateurs ont été relâchés le 12 avril dernier.

Léonie KBGL

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.