Interdiction d’intégration des rebelles dans l’armée : Les députés du CACH d’accord avec l’Assemblé Nationale (Déclaration)

Les députés du groupe parlementaire Cap pour le changement (CACH) soutiennent la recommandation de l’Assemblée nationale votée à la plénière du 8 novembre 2022, tendant à interdire au Gouvernement toute forme de négociation ou d’ouverture d’espace aux éléments politico-militaires du groupe terroriste M23 dans l’armée et/ou les institutions de la République.

Au cours d’une déclaration faite hier jeudi 10 novembre après une réunion, ces députés se sont prononcés particulièrement sur la question de la guerre d’agression imposée par le Rwanda à travers le M23. A l’unanimité, ils ont appelé à la mobilisation des Congolais derrière le chef de l’État et les FARDC.

Ils ont salué et encouragé « la montée en puissance des FARDC sur toutes les lignes de front ». « Les FARDC imposent aux forces ennemies une expédition punitive à la mesure de leur témérité, mieux, de leur mésaventure », ont-ils déclaré.

Dans cette perspective, les députés du groupe parlementaire CACH encouragent les jeunes à intégrer les rangs des FARDC « afin de doter notre pays d’une armée républicaine et dissuasive à court ou moyen terme ».

Ramami