Ituri : Les ADF tuent 5 civils à Irumu

Les combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) sont accusés d’avoir tué cinq (5) civils, dans le territoire d’Irumu, province de l’Ituri, au Nord-Est de la RD Congo.

D’après le Coordonnateur de la Convention pour le Respect des Droits de l’Homme (CRDH), antenne d’Irumu, ce nouveau massacre a été perpétré, mercredi 23 novembre 2022, trois (3) villages de la chefferie de Walese-Vonkutu. Christophe Munyanderu parle des contrées de Kalalangwe, Kasoko et Abulembi qui ont connu des pertes en vies humaines.

Cinq (5) civils tués par les ADF ce mercredi 23 novembre 2022 dans la chefferie de Walese-Vonkutu. C’est aux heures d’après-midi de ce mercredi 23 novembre que les ADF ont signé leur incursion dans trois entités de la chefferie de Walese-Vonkutu, territoire d’Irumu. Ces derniers ont tué deux (2) civils à Kalalangwe, près d’une église catholique dans le village d’Otomabere et deux (2) autres à Kasoko, entité située dans le village village Mambelenga. Toutes ces attaques ont visé les forêts situées à l’ouest de la Route Nationale N°1 et une (1) autres personne a été tué à Abulemba dans le village de Ndimo“, a-t-il rapporté.

Cet artiste des droits humains alerte aussi sur l’enlèvement de plusieurs personnes par ces présumés ADF.

Ainsi, nous appelons les populations civiles se trouvant dans les villages de Mambelenga, Otomabere, Ndimo et environs à la vigilance, car, selon lui, l’ennemi serait en train de progresser vers la Route Nationale N°4.

Christophe Munyanderu déplore que l’absence des opérations contre les assaillants qui tuent la population, dans cette partie d’Irumu.

Fabrice Ngima