Kasaï-central : Le réseau indépendant anti-corruption projette une marche de protestation contre la majoration des frais de participation à l’EXETAT 2023

Le Réseau Indépendant Anti-corruption ( RIAC ) projette en fin du mois de novembre 2022, une marche de protestation contre l’arrêté du gouverneur de province ayant majoré les frais de participation aux épreuves nationales d’examen d’Etat.

Selon Emmanuel Iza Kabukapu son coordonnateur provincial qui s’est confié à la presse ce lundi 21 novembre 2022, si l’organe délibérant n’arrive pas à convaincre le gouvernement à revoir à la baisse ces frais comme l’année dernière, ils transformeront cette marche en sit-in devant le gouvernorat pour pousser l’autorité à revoir son arrêté.

« Nous allons marcher à Kananga pour déplorer la légèreté avec laquelle les questions de survie de la population sont gérées par les gouvernants et les députés. Notre province est dans une crise de maïs dont un meka s’achète à huit milles francs Congolais« , déclare Emmanuel Iza Kabukapu qui appelle à une mobilisation de tous.

Dans l’arrêté provincial fixant les frais, la fiche E01 est fixée à 35.000FC, l’Épreuve préliminaire aussi à 35.000 FC, les épreuves hors-session à 65.000 FC, le TENASSOSP à 26.000 FC et la session ordinaire à 50.000 FC. Ainsi, il s’observe une majoration des frais par rapport aux frais fixés l’année dernière. Par exemple, la fiche E01 coûtait l’année passée 18.000 FC et la session ordinaire était à 40.000 FC.

Rappelons que sur cette question, la ministre provinciale de l’enseignement Marie-Jeanne Tudimuena est interpelée à l’assemblée provinciale pour éclairer la représentation provinciale suite à cette majoration des frais.

 

Fabrice Kabamba