Kasaï-central : «Victimes d’humiliation» devant le prétoire, les avocats décident de sécher les audiences au TGI de Kananga

Les avocats du barreau du Kasaï-central ont décidé ce mardi 29 novembre 2022, de sécher les audiences au tribunal de grande instance de Kananga pour «humiliation» dont ils disent être victimes de la part du président de cette juridiction, le juge Kayembe.

Ils l’ont fait savoir à travers une marche organisée dans les rues de Kananga ayant abouti au dépôt du mémorandum adressé au premier président de la cour d’appel dans lequel, ils sollicitent le départ du président du TGI/Kananga car expliquent-ils, «le magistrat Kayembe n’a jamais été muté en dehors du ressort de l’ex Kasaï-Occidental depuis le début de sa carrière, ce qui lui a créé une familiarité».

Il est reproché à ce dernier, le clientélisme, le trafic d’influence, l’excès de zèle, la corruption, le manque de considération et l’humiliation envers les avocats du barreau du Kasaï-central, aussi bien devant le prétoire que dans l’exercice de leurs fonctions.

“Le nombre d’années passées à Kananga a occasionné une familiarité prononcé entre le magistrat Kayembe et les justiciables de son ressort, au point que la justice n’est plus rendu selon la vision du chef de l’État qui lutte contre la corruption et les anti valeurs. La preuve est que depuis son arrivée à la tête du TGI de Kananga, les jugements ne sont jamais rendus dans le délai de la loi et là où les décisions de justice existent, certaines sont rendues sans fondement
juridique approprié”, a lu le bâtonnier Christophe Kawaya.

Et d’ajouter: ” Il se permet d’injurier les avocats pendant le déroulement des audiences. A titre illustratif, Maître Benoît Ndambi Ntumba avait été victime des propos humiliants en pleine audience par le juge Kayembe en date du 10 janvier 2022(…). Devant toutes ces évidences et face au comportement peu orthodoxe du juge Kayembe qui jette un discrédit sur la justice congolaise en général et celle de la province du Kasaï-central en particulier, sur décision du conseil de l’ordre, les avocats du barreau du Kasaï-central décident de sécher toutes les audiences du TGI Kananga jusqu’à ce que le président de cette juridiction soit affecté dans un autre ressort “, a-t-il conclu.

Pour rappel, c’est depuis le mois de novembre 2020 que le juge Kayembe a été affecté président du tribunal de grande instance de Kananga.

Fabrice Kabamba