Kasaï – Crise alimentaire: Le gouvernement provincial invité à appliquer une «bonne» politique agricole

Le gouvernement provincial du Kasaï est invité à appliquer une “bonne” politique agricole suite à la flambée des produits de première nécessité. Cette appel vient de la Société civile Bonne Gouvernance qui invite l’exécutif provincial à investir dans le domaine agricole pour faire face à la crise alimentaire devenue aiguë dans la province du Kasaï.

“L’heure est grave les opérateurs économiques ne s’intéressent qu’aux activités agro-pastorales et le gouvernement semble ne pas voir le danger qui guette la population. À l’heure actuelle, si nous continuons ainsi, la misère sera grande et les cas de malnutrition augmenteront dans tous les 5 territoires”, a expliqué Gilbert Ngoyi Coordonnateur provincial de la société civile Bonne Gouvernance.

Face à ce tableau sombre cet activiste de droit de l’homme demande au gouvernement provincial de prêcher par l’exemple en ayant ses propres champs et en appuyant les organisations paysannes ainsi que leurs coopératives agricoles du Kasaï.

Pour améliorer la production agricole, les autorités compétentes doivent doter les organisations paysannes et les coopératives agricoles des intrants agricoles,” a-t-il insisté.

Reconnaissant que l’actuelle crise résulte de la paresse de la population consécutive à l’aide alimentaire, le patron de cette structure suggère au gouvernement provincial d’instruire les organismes nationaux et internationaux oeuvrant au Kasaï d’orienter leurs projets dans la production agricole en lieu et place de l’aide d’urgence, a-t-il conclu.

Pour rappel, il y a presque 4 mois déjà que la situation alimentaire varie au Kasaï, un seau de maïs communément appelé ekolo est passé de 10.000fc FC à 40 .000 FC, depuis la semaine dernière.

Lydia Fuamba