Kinshasa : Gentiny Ngobila interdit la marche de CALCC et MILAPRO du 27 novembre “pour défaut de qualité”

Le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila a désapprouvé ce samedi 20 novembre, la marche initiée par le Conseil de l’apostolat laïc catholique du Congo (CALCC) et le Ministère laïc protestant (MILAPRO) prévue pour le 27 novembre 2021.

Dans une correspondance adressée aux animateurs de ces deux structures, l’autorité urbaine avance les raisons liées notamment au “défaut de qualité”.

“(…) A ces propos, considérant que l’itinéraire de la marche n’est aucunement indiqué dans votre correspondance mais également les atteintes physiques observées lors des activités similaires, je ne saurai prendre acte de votre requête”, a répondu Gentiny Ngobila à la saisine du CALCC et MILAPRO.

Le gouverneur de Kinshasa rappelle aux intéressés que “lors de la réunion du 12 novembre 2021 au sein de son cabinet, ils s’étaient convenus que toute initiative devrait parvenir par la CENCO et l’ECC, structures dotées des personnalités juridiques auxquelles ils sont rattachées”.

Aussi, le gouverneur de Kinshasa insiste sur le fait que “toute autre organisation émanant du MILAPRO et du CALCC sera à l’avenir non considérée pour défaut de qualité”.

Pour rappel, c’est le 16 février que les deux structures des églises Catholique et protestante ont annoncé deux activités à travers le pays. Il s’agit du sit-in devant les bureaux de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et une marche le 27 novembre.

Ramami