Kinshasa – Manifestation des médecins: La police dresse un bilan de 4 blessés dont 2 policiers

92

4 personnes dont deux éléments de la police nationale congolaise (PNC) ont été blessées au cours de la marche organisée ce  mercredi 21 septembre à Kinshasa par le syndicat national des médecins du Congo (Synamed).

C’est le bilan officiel établi ce jour par le commissaire provincial de la ville de Kinshasa Sylvano Kasongo à travers un communiqué de presse.

«La police a enregistré deux blessés légers de ses éléments par les projectiles lancés par les manifestants. Deux autres blessés légers ont été enregistrés dans les rangs des médecins, des blessures causées par une bousculade pendant les tirs des gaz lacrymogènes» indique le communiqué

Toutefois, la police nationale congolaise ville de Kinshasa précise que l’autorité urbaine n’a pas pris acte de cette manifestation en vertu de son arrêté du 30 septembre 2021 portant interdiction de manifestations publiques dans certaines zones de la ville de Kinshasa.

«La police était dans l’obligation légale d’empêcher cette manifestation dont l’autorité urbaine n’a pas pris acte et qui s’est déroulée sur les avenues des huilleries et Colonel Ebeya en pleine commune de la Gombe déclarée zone neutre par l’arrêté précité. La circulation a été fortement perturbée sur cet axe par les embouteillages créés de suite de cette manifestation. Gombe étant le lieu où se trouvent les institutions du pays», lit-on dans ce communiqué.

En outre la police indique que les manifestants interpelés ont été immédiatement relâchés sur place, et aucun de manifestants n’est en détention.

Il sied de noter que la marche organisée par les médecins affiliés au syndicat national des médecins du Congo à travers la capitale, avait pour but de réclamer la prime de risque, les frais de logement et la mécanisation des nouvelles unités.

Chris kalu