Kwango: Le bilan de l’affrontement entre l’armée et la milice «Mobondo» s’alourdit à 11 morts

Le bilan des affrontements entre les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et une milice dénommée Mobondo à Mongata et Batshongo dans la province du Kwango s’est alourdi à 11 morts, dont certains militaires.

L’information est livrée par le porte-parole du
gouvernement provincial de Kwango, Adelard Nkisi, qui annonce en même temps le couvre-feu décrété par l’exécutif provincial allant à interdire toute circulation de la population de 20 heures à 5 heures du matin, après cette énième attaque.

« Nous saisissons cette occasion pour informer l’opinion internationale et nationale qu’il est lancé un couvre-feu vu l’urgence dans le Kwango, sur l’ensemble de son entendue. De ce fait, à partir de 20 heures jusqu’à 5 heures, je demande à la population de rester à la maison. Je demande en même temps aux forces de l’ordre de ne pas en faire une occasion de tracasseries », déclare-t-il.

En outre, il annonce que des patrouilles mixtes seront effectuées par les FARDC et la police pendant le couvre-feu.

Cette situation a semé la psychose dans le chef de plusieurs usagers de la nationale n°1 qui, à ce jour, se réservent de prendre cette route qui relie plus de 4 provinces.

Patrick Matanga