Kwango : Un militaire condamné à mort pour “assassinat de ses deux compagnons” à Kenge

Un militaire des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a été condamné à mort pour assassinat de deux de ses compagnons, par le tribunal militaire garnison de Kikwit, Kwilu et Kwango.

Il s’agit du prévenu Amani, un caporal de 112è bataillon des FARDC basé à Kenge, chef-lieu de la province du Kwilu. Il est reproché à ce militaire, d’avoir tué par balle deux de ses compagnons et d’en avoir blessé deux autres dont l’un trouvera la mort plus tard de suite de ses blessures.

Les faits s’étaient déroulés le samedi dernier au chef-lieu de la province du Kwango. Il s’agirait d’un malentendu au sujet d’une somme d’argent à recouvrer à tiers. C’est alors qu’en colère, ce militaire aurait ouvert le feu sur ses compagnons.

Ce militaire avait cependant déclaré avoir agit ainsi « pour laisser des traces, écrire une histoire au sein de l’armée congolaise ».

C’est alors que lors de l’audience du jeudi 16 novembre 2023, le tribunal a eu à condamner ce militaire à la peine capitale pour assassinat et pour tentative de meurtre, ainsi qu’au paiement des dommages et intérêts de l’ordre de cinquante millions de Francs congolais (50.000. 000fc).

Rappelons qu’en République Démocratique du Congo, la peine capitale ne s’applique plus, c’est la peine à perpétuité autrement appelée la prison à vie, est d’application.

Patrick Matanga

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.