Lualaba : Débouté par la Cour Constitutionnelle, R. Muyej appelle à “la cohésion sociale et à la cohabitation pacifique entre communauté”

Dans une mise au point publiée ce mercredi 01 décembre par son équipe de communication, l’ancien gouverneur de la province du Lualaba dit prendre acte de l’arrêt de la cour constitutionnelle rendu le mardi 30 novembre 2021, déclarant recevable et non fondé sa requête.

L’ancien gouverneur du Lualaba invite les uns et les autres à accepter cette décision, qui du reste ne peut faire l’objet d’aucun recours.

“Sans chercher à polémiquer sur le pourquoi de ce revirement jurisprudentiel, le gouverneur Richard Muyej exhorte toute la population du Lualaba à accepter cette décision, car les arrêts de la Cour constitutionnelle sont obligatoires et s’imposent à tous. (Article 168 de la Constitution)”, peut-on lire dans ce communiqué.

A travers ce document signé par sa cellule de communication, Richard Muyej remercie également tous ses soutiens avant d’appeler à la cohésion sociale et la cohabitation pacifique entre communauté dans le Lualaba.

“Oui, la cohésion sociale et la cohabitation pacifique entre communautés sont parmi les facteurs de développement. C’est donc ensemble que nous réussirons à vaincre les écueils pour remettre le Lualaba dans l’orbite du Havre de paix et de développement “, affirme Muyej Mangez Mans.

Pour rappel, dans son arrêt rendu le mardi dernier, la Cour constitutionnelle a rejeté le recours introduit par Richard Muyej après sa destitution à la tête de la province par l’assemblée provinciale de Lualaba.

Ramami