Jean Lucien Bussa aux agents de l’ANAPEX: « Il n’y a pas d’exportation sans un climat des affaires attractif »

392

C’est ce mercredi 25 août que est intervenu la clôture du séminaire de mise à niveau des agents et cadres de l’agence nationale de promotion des exportations (ANAPEX). Pendant trois jours, ces agents du ministère de commerce extérieur ont été formés sur la manière de faire la « promotion des exportations des produits congolais d’origine agricole, agro-industrielle et artisanale ».

Jean Lucien Bussa, ministre du commerce extérieur, a résumé les préalables qu’il faut pour que la RDC redevienne exportatrice des produits d’origine agricole et artisale.

« Il n’y a pas d’exportation sans production, pas de production sans investissements, pas d’investissements sans capitaux et pas d’entrée de capitaux sans climat des affaires attractif. Tout ceci n’est possible sans qu’un Etat régulateur n’investisse  dans les infrastructures, sans une fiscalité attractive et sans un système financier adéquat », a-t-il fait savoir.

Pour le ministre Bussa, seule la réunion de ces éléments permettra aux entreprises  congolaises d’être compétitives sur les marchés internationaux.

De ce fait, le ministre du commerce extérieur a   appelé les agents et cadres de l’ANAPEX à tout faire afin que cette agence puisse être un outil qui permettra aux investisseurs d’œuvrer et de valoriser les filières exportables. Un facteur, explique-t-il, qui facilitera à la RDC de profiter de ses engagements sur le plan régional et continental au sein de la zone de libre-échange continentale.

In fine, Jean Lucien Bussa a insinué que la RDC pourra également, à travers cette agence, viser le marché asiatique, européen,  américain à travers l’AGOA pour accroître son offre des produits exportables et diversifier davantage ses débouchés internationaux.

Dostin Eugène Luange