Lutte contre les ADF : Patrick Muyaya confirme la présence des troupes ougandaises sur le territoire national

Le gouvernement congolais confirme l’entrée dans son territoire national des troupes ougandaises pour appuyer les FARDC à traquer les ADF.

Au cours d’une conférence de presse animée le mercredi 1er décembre, le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya a indiqué que l’armée congolaise et ougandaise travaillent ensemble pour partager les renseignements, mais aussi pour envisager les actions ciblées et concertées pour mettre fin à «un ennemi commun ».

“Nos hommes étaient sur terrain, ils étaient appuyés par les forces armées ougandaises. Parce que nous avons convenu ensemble de mettre fin à l’aventure des ADF qui sont des Ougandais venus de là mais qui endeuillent le plus la RDC”, a dit Patrick Muyaya.

Le terrorisme étant mondialement combattu, Patrick Muyaya estime que la RDC ne peut rester en marge de ce dynamisme.
Pour sa part, le porte-parole de l’armée, le général Kasonga a insisté sur la mission de l’armée.

“La mission de notre armée est de protéger l’intégralité territoriale et indépendante de notre Etat. De ce fait, elle a l’obligation de mener des actions sur l’ensemble du territoire et précisément dans des endroits où la menace est identifiée », a fait savoir le général Kasonga.

Et d’ajouter, ” nous avions soutenu que nous n’avions pas à vous signaler la présence de forces Ougandaises en date du 29 parce que nous menions des opérations comme nous les avons menées en 2014, 2016 et 2018 »

Le porte-parole de la police, Pierrot Mwanamputu a quant à lui, insinué qu’en date du 29 novembre, il n’y avait aucune présence des forces Ougandaises sur le sol Congolais contrairement à ce qui se racontait dans les réseaux sociaux et médias.

Elysée Odia