Maï-Ndombe : Après la RN17, des assaillants attaquent une baleinière sur le fleuve Congo à destination de Kwamouth

Après la nationale numéro 17, des assaillants ont attaqué une baleinière sur le fleuve Congo à destination de Kwamouth. Les faits se sont déroulés dans la nuit de mardi 08 novembre à ce mercredi 09 novembre, alerte la société civile locale.

«(…) Il y a un armateur qui a organisé un voyage allant de Kinshasa à Kwamouth, à sa montée, il a été poursuivi par les assaillants à bord des pirogues motorisées. Ils l’ont poursuivis sur le fleuve, et l’armateur a pris fuite jusqu’à la rive du fleuve Congo Brazzaville. Les assaillants n’ont pas atteint l’embarcation grâce aux marins du Congo Brazzaville qui ont fait usage des tirs et les assaillants ont pris fuite jusqu’à ce que le commandant a dirigé la baleinière au bord du Congo Brazzaville », a déclaré, Martin Suta vice-président de la société civile de Kwamouth.

Ce cadre de la société civile de Kwamouth invite les autorités à renforcer la sécurité dans cette partie du pays en proie à l’insécurité due au conflit dit «Teke et Yaka». Il indique que les populations des environs de Kwamouth sont en alerte d’une éventuelle attaque de ces assaillants.

«(…) Il y a un mouvement qui se fait à Salongo et Bolingo, ils se préparent pour attaquer la commune rurale de Kwamouth. Nous lançons maintenant un appel au gouvernement pour que cela ne soit pas trop tard, que les militaires viennent sécuriser les villages», a-t-il ajouté

Le conflit dit «Teke et Yaka» a causé la mort à plus de 180 personnes et le mouvement massif de la population vers les contrés voisines dont les provinces du Kwilu et du Kwango

Patrick Matanga