Massacre des civils à Kishishe : l’Union Européenne appelle à une enquête «approfondie pour que les auteurs soient traduits en justice»

Suite au massacre des civils dans les villages de Kishishe et Bambo au Nord-Kivu, l’Union Européenne appelle à une enquête approfondie pour que les auteurs de ces crimes soient identifiés et traduits en justice.

Dans une déclaration faite ce jeudi 09 décembre par son porte-parole, l’UE condamne fermement ce massacre attribué dans un rapport préliminaire de l’ONU au M23.

«L’union européenne demande une enquête approfondie et un accès sans entrave aux lieux et aux victimes afin que la lumière soit faite sur ce massacre et que les auteurs de ces crimes soient identifiés et traduits en justice», lit-on dans la déclaration.

De ce fait, l’UE réitère son soutien aux efforts diplomatiques déjà entrepris notamment ceux de Luanda et de Nairobi. Elle insiste sur la mise en œuvre «sans délai» des accords signés.

Il convient de dire que dans les journées du 29 au 30 novembre dernier au moins 272 civils ont été tués à Kishishe et Bambo au Nord-Kivu par le M23, selon la version du gouvernement.

Cependant, une enquête préliminaire des Nations Unies avait fait état d’au moins 131 personnes tuées par le M23.

Chris Kalu