Massacres à Beni : Des volontaires initient la construction d’un mémorial pour immortaliser les victimes

898

Des volontaires initient la construction d’un mémorial pour immortaliser les victimes des massacres de Beni. Ils annoncent que les travaux de construction des tombes des victimes des massacres attribués aux combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) seront bientôt lancés dans la ville de Beni, province du Nord-Kivu, en RDC.

Clovis Mutsuva, l’un des volontaires ayant initié ce projet visant à construire un mémorial des personnes massacrées dans la région de Beni, soutient que ce site sera construit au cimetière public de Masiani.

« Chers compatriotes, nous vous présentons la maquette sélectionnée parmi les œuvres présentées par les ingénieurs constructeurs de Beni et annonçons le début des travaux de construction des tombes de nos compatriotes d’abord sur le site 1 où reposent les corps des victimes du 15 octobre 2014 (inhumés au cimetière de Masiani dans la commune mulekera en ville de Beni). Ces dignes fils du Congo méritent un honneur et une considération particulière. Nous vous promettons de faire ce que vous nous avez demandé en toute fidélité. Les travaux débuteront au cours de la semaine prochaine », a-t-il dit.

Et d’ajouter : «En attendant le rapport final de notre commission technique qui sera communiqué insessamment, les sites ci-après ont été découverts et connaîtront un aménagement, afin d’honorer les compatriotes victimes des massacres qui y sont enterrés :
– Masiani = plus de 2000 victimes
– Boikene = une centaine
– Kitsanga = une dizaine
– Ngongolio = une centaine
– Mangombi = une centaine et ailleurs.
C’est assez, ils vivaient comme nous hier, ils n’avaient qu’une seule partie comme nous (la RDC), ils méritent une même considération que nous (la dignité humaine)
».

Clovis Mutsuva demande à tous les Congolais qui vivent en dehors de Beni (toutes les provinces de la RDC, la diaspora congolaise) de se mobiliser pour la réussite de cette initiative purement citoyenne.

« Les canaux officiels dans les quels vos contributions nous parviendront seront rendus disponibles dans notre prochaine communication qui interviendra dans les heures qui suivent », a-t-il fait savoir.

Depuis plusieurs années, la région de Beni fait face aux tueries répétitives des personnes. Cette situation a déjà impacté négativement la vie socio-économique dans cette partie du Nord-Kivu.

Fabrice Ngima