Naufrage d’une baleinière appartenant à Guy Loando : Le gouvernement provincial de l’équateur parle d’un accident et met en garde contre l’intox

Naufrage d'une baleinière appartenant à Guy Loando : Le gouvernement provincial de l'équateur parle d'un accident et met en garde contre l'intox

Pas d’intox après le naufrage d’une balenière appartenant au ministre Guy Loando le lundi 28 novembre vers 5 heures du matin sur la rivière Ruki, un aflluent du fleuve Congo dans la province de l’Equateur.

Cet incident survenu entre Ingende et Mbandaka précisément vers le village Lohaka n’est qu’un accident, affirment des témoins.

Selon les confidences de Yabisonews.cd, deux corps sans vie des victimes ont été récupérées et ramenés dans la ville de Mbandaka pour être placés à la morgue des Cliniques Universitaires.

D’après ces sources, la baleinière en question provenait d’Ingende “sans un document de manifeste renseignant l’identité des passagers, avec un conducteur ne disposant d’aucune autorisation de navigabilité”. Cet engin serait doté d’un moteur de 15 chevaux, “mais avec une surcharge incroyable”.

Les enquêtes sont en cours pour établir pour déterminer les conditions de l’accident, les causes et établir les responsabilités sur tous les plans. Mais en attendant, la société L-Investment SARL a dépêché une équipe humanitaire “pour assister les rescapés et leur apporter le soutien en vivre et les ramener pour une meilleure prise en charge avec le bateau dans les bonnes conditions à Mbandaka”.

Voilà pourquoi le gouvernement provincial de l’Equateur dit halte à l’intox sur cette affaire et dut etre à pied d’œuvre pour l’organisation des obsèques des victimes.

 

Ramami