Nominations des mandataires des entreprises publiques : Les personnes vivant avec handicape se disent «marginalisées et oubliées» par Félix Tshisekedi

Les personnes vivant avec handicape se disent être marginalisés et oubliées par le président Félix Tshisekedi.

Dans une interview accordée à Yabisonews.cd ce jeudi 29 septembre 2022, le président international de l’association des personnes vivant avec handicape international, A.P.V.H.I, Hervé Ndaywel Bwamanda est revenu sur les différentes nominations récentes des ambassadeurs et mandataires des entreprises publiques par le président de la République Félix Tshisekedi.

Pour lui, le président de la République n’a pas tenu sa promesse faite en 2019, relative aux garanties faites à cette catégorie des personnes d’accéder à l’emploi.

« (…)Nous dénonçons parce que nous ne sommes pas satisfaits de notre État actuellement. Le chef de l’Etat, il a nommé les ambassadeurs, les mandataires et consorts, mais il n’a pas respecter son discours de 2019 où il avait dit qu’il allait s’occuper beaucoup des personnes vivant avec handicape malgré le ministère nous octroyé, mais seulement ça, il nous faut plus que ça« , a-t-il déclaré

Suite à « ce manque de considération », ces personnes vivant avec handicape disent se réserver d’accorder un second mandat à Félix Tshisekedi.

« (…) donc nous pouvons dire qu’en RDC, il n’y a qu’un seul handicapé qui a étudié, nommé au poste de ministre? Non, il y a des intellectuels parmi nous. Le chef de l’État vient de nommer des mandataires mais aucun handicapé d’entre eux, vraiment c’est regrettable. Je ne sais pas si nous, les personnes vivant avec handicap, nous allons encore compter sur le chef de l’État aux élections prochaines? Vraiment il nous a déçu« , a-t-il ajouté

Il a en outre invité le président de la République à respecter les dispositions de l’article 49 de la Constitution sur la parité et les personnes vivant avec handicape, car pour lui, les handicapés sont marginalisés.

Patrick Matanga