Nord-Kivu : 5 morts dans une nouvelle attaque des miliciens à Butembo

Au total, 5 personnes ont perdu la vie dans une nouvelle attaque armée en ville de Butembo (Nord-Kivu), le matin de ce samedi 26 novembre 2022. Il s’agit de 2 éléments des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et 3 « Maï-Maï ».

Tout part d’une attaque qui a ciblé la résidence du Commandant en charge de l’Administration et Logistique au sein des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Les faits se sont déroulés à 3 heures de ce samedi. A en croire le nouveau commandant des FARDC en ville commerciale de Butembo qui s’est confié à yabisonews.cd dans la matinée, l’armée loyaliste a opposé une résistance farouche à « ces éléments Mai-Mai qui étaient aussi bien armés ».

Sans parler d’un quelconque bilan dans les rangs des FARDC, le Lieutenant-Colonel Ngoy Makese Yvon a très vite parlé de 3 miliciens tués lors de l’offensive de l’armée. Un bilan confirmé par les sources policières qui ajoutent que deux militaires sont aussi tombés sur le champ de bataille. « On parle du commandant second des FARDC tué parmi les deux militaires tombés », confie notre source.

Pendant ce temps, les coups de feu se font toujours entendre dans plusieurs coins de la ville de Butembo (Situation à 9 heures 20). C’est notamment en plein centre-ville et du coté de l’ITAV (Institut Technique, Agricole et Vétérinaire, Ndlr), tout autour de l’endroit ciblé par des miliciens la nuit de ce samedi. Les militaires sont déployés dans plusieurs points chauds de la ville pour parer à toute éventualité.

Les activités restent paralysées en plein centre-ville et dans plusieurs écoles de la ville de Butembo suite à cette situation. Les élèves et écoliers qui venaient de s’apprêter pour aller à l’école ont été freinés par les coups de feu.

Visesa Louangel